Le mouvement « Amoulanfé » qui signifie littéralement « ça ne marchera pas » a été officiellement lancé ce Dimanche 16 juin 2019, à la maison des associations et ONG de Guinée à Yimbaya. Ce mouvement, selon les initiateurs, vise à s’opposer à toute modification de la constitution en Guinée.

La cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités notamment Bah Oury de l’UFDG Renouveau et Aliou Bah du parti MODEL.

Selon Malone Souaré, coordinateur de ce mouvement, le combat sera différent de celui mené par les autres mouvements. Il est prévu dans leur agenda, la sensibilisation des populations à la base et sur les réseaux sociaux afin de faire refuser la population Guinéenne à toute modification de la constitution et les expliquer les conséquences d’un tel projet. Et, c’est dans ce cadre que le site d’informations www.amoulanfe.com pour permettre aux uns et aux autres de s’informer.

Juste après la fin de la cérémonie de lancement, des policiers ont fait irruption dans la cour pour disperser la foule. Jet de pierres s’en est suivi et beaucoup d’activistes et de journalistes ont été blessé.

D’autres sources nous révèlent que quelques ténors de ce mouvement ont été arrêtés, une information qui reste à vérifier…

Abdoulaye Ben Kaba