Les membres du comité de pilotage du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) étaient réunis ce lundi 18 novembre 2019 au siège de la PECUD, à Conakry. Au cours de cette rencontre, ces opposants au troisième mandat se sont félicité d’avoir réussi à « fédérer la frange la plus importante du peuple de Guinée pour s’opposer aux velléités de confiscation du pouvoir par un clan mafieux qui se caractérise par le mensonge, l’arrogance, la médiocrité et la cruauté ».

Le FNDC précise qu’il entreprendra des séries de manifestations qui se tiendront chaque semaine et qui mobiliseront l’ensemble de ses antennes de Conakry, de l’intérieur et de l’extérieur du pays. Il annonce déjà que 25 préfectures réparties sur l’ensemble des régions du pays s’apprêtent à manifester au cours de cette semaine.

En ce qui concerne l’enterrement des victimes de la dernière marche, le front indique qu’il aura lieu le jeudi 21 novembre prochain.

Ci-dessous, la copie de la déclaration qui a sanctionné cette rencontre :

Konaté