BILAN DESHONORANT DE TROIS JOURS DE MANIFS A CONAKRY

Contexte:
⁃ Calendrier électoral contesté
⁃ Interdiction des manifestations et restrictions des libertés civiles et politiques;
⁃ Défiances de l’autorité et discours haineux et violents
⁃ Violations des lois et accords politiques;
⁃ Débat sur la constitution et suspension du dialogue politique;
⁃ Rejet de l’initiative de consultation nationale initiée par le PRG;

BILAN
0. Tueries, violences physiques et destructions de biens.
0. Discours bellicistes, arrogants et subversifs;
0. Injures, menaces et mensonges
0. Messages haineux, ethniques et communautaristes;
0. Manipulation des informations, des images et des discours sur les réseaux sociaux;
0. Actes de vandalisme, Barricades, incendies, casses, huile versée sur la chaussée;
0. Affrontements entre forces de sécurité et manifestants (jet de pierre, agressions,);
0. Séquestrations, arrestations, confinement;
0. Destruction de matériels des forces de sécurité (PA);
0. Actes de sabotage.

CAUSES:
0. Bavures policières
0. Incivisme et défiance de l’autorité
0. Irresponsabilité politique
0. Injustice
0. Impunité et arbitraire
0. Hypocrisie
0. Malhonnêteté
0. Ethnocentrisme
0. Manipulation de la jeunesse

CONSÉQUENCES :
0. Méfiance, haine
0. Retard économique
0. Manque de consensus politique
0. Inégalités sociales
0. Désobéissance
0. Faible autorité de l’Etat

IMPACT:
⁃ pauvreté
⁃ Instabilité
⁃ Sous développement

C’est le bon moment d’arrêter tout ça.

PISTES DE SOLUTION
⁃ Faire la lumière sur les tueries en mettant en place une commission d’enquête indépendante;
⁃ Dialogue inclusif, sincère et transparent sur toutes les questions politiques;
⁃ Levée de l’interdiction de manifs et réunir les conditions de l’exercice de ce droit dans la sérénité conformément à la loi;
⁃ L’arrêt immédiat des exactions dans dans les quartiers quartiers de conakry;
⁃ Responsabilité politique à tous les niveaux en matérialisant l’arrêt immédiat des discours bellicistes;

D’ici là il est imminent pour tous d’arrêter les hostilités et de cesser de nous cacher derrière nos ethnies ou de l’Etat pour commettre des forfaits.
L’utilisation des jeunes immatures et enfants dans les manifestations est une violation grave du droit de l’enfant.

Pour le pouvoir l’application stricte de la loi, favoriser l’exercice des libertés publiques dans la sérénité et la protection des citoyens et leurs biens.

Pour l’opposition et le FNDC respecter les lois de la république, sensibiliser les militants et promouvoir la quiétude.

Pour les deux parties à plus de responsabilité pour favoriser un dialogue inclusif et sincère et la sérénité dans La Défense des valeurs républicaines.

La justice de faire la lumière sur les violences enregistrées dans le pays.

Force doit rester à la loi.

Dansa Kourouma