Dans l’interview accordée à Radio France Internationale (RFI) et France 24 diffusée ce lundi 15 novembre 2021, le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition en Guinée est revenu sur ses relations avec le président déchu Alpha Condé.

A la la question du journaliste de savoir s’il est rentré en Guinée sur invitation d’Alpha Condé, l’actuel homme fort de Conakry a répondu en ces termes : « Cela fait plus de dix ans que j’ai décidé de laisser femme et enfants, par amour pour mon pays. J’ai laissé l’Occident pour venir servir mon pays. »

« Ce n’est pas lui (Alpha Condé NDLR) qui vous a fait revenir au pays ? » insiste le journaliste.

« Non. J’ai décidé tout seul de venir en Guinée. Et pour être clair avec vous, le professeur Alpha Condé qui a été président de la République de Guinée, on s’est vus deux fois. La première fois qu’on s’est vus, c’était le 2 octobre 2018 pendant les fêtes d’indépendance de la République de Guinée. Et après cela, on s’était vus dans une cérémonie lors d’un décès. Je pense que la loyauté était entre le pays et un homme… le choix est vite fait. Je pense que je n’étais pas venu pour servir un homme, mais j’étais venu pour servir la République de Guinée, et en tant que soldat, ma mission était de servir la République », répond le colonel Doumbouya.

Sur les motifs du coup d’Etat du 05 septembre, l’ancien légionnaire français explique par la détérioration de la situation sociopolitique du pays.

« Quand on voyait la situation socio-politique de notre pays, il y avait tellement de violences politiques, que ça soit aussi la gabegie dans notre pays… Cela nous a poussé devant l’histoire et devant le peuple de Guinée à prendre nos responsabilités de soldats, celles de défendre l’intérêt de notre pays », a-t-il fait savoir.

Quant au sort réservé à Alpha Condé, le colonel Doumbouya precise que c’est à la justice de faire son travail.

Konaté