Le prix du pain toujours à la hausse sur le marché depuis l’annulation de l’arrêté du Ministre du Commerce le 15 janvier dernier qui fixait le prix d’un sac de farine à 285.000 GNF en lieu et place de 250.000 GNF par le Président Alpha Condé, les citoyens continuent toujours d’acheter le pain a 4000 GNF sur le marché.
Pour le responsable des professionnels boulangers de Guinée, la hausse du prix du pain est due à l’augmentation du blé sur le marché international

« Tout le monde veut respecter la décision du Président Alpha Condé. Mais actuellement on a du mal à avoir la farine. Les usines de blé nous disent qu’ils ne peuvent pas faire la production et perdent sans intérêt, donc ils ne travaillent plus comme avant. Ce qui explique que c’est la rareté qui crée la cherté. », a expliqué Alpha Oumar Sacko.

Plus loin, il précise que ce n’est pas la fermeture des frontières qui explique la situation. Selon lui cela n’impacte à aucun cas la production et ne prévoit pas d’aller en grève. « La fermeture des frontières ne touche ni le boulanger ni le pain. Et quand on veut grève nous allons déposer un préavis de grève, pour le moment aucune décision n’est prise.« , a ajouté Alpha Oumar Sacko.

Pour le moment beaucoup de citoyens des quartiers de Conakry ont du mal à s’offrir une miche de pain. Des boulangers produisent vendent à des prix élevés

Bintou SOUMAH