Lancés en mai 2019, les chantiers des huit infrastructures que bénéficie la ville de Kindia dans le cadre des festivités du 62e anniversaire de l’indépendance de notre pays n’arrivent toujours pas à voir les bouts du tunnel malgré un début très promettant. Ce jeudi 26 décembre 2019, nous sommes allés à la rencontre du Directeur général de la SONAPI, société en charge de l’exécution de ses travaux.

Contrairement à ceux qui disent que la SONAPI est en retard par rapport au délai d’exécution des travaux, Boubacar Keita précise.

 » On n’est pas du tout en retard, la SONAPI est à peine six (6) mois depuis qu’elle a commencé ses infrastructures dans le cadre des fêtes de l’indépendance. J’ai toujours dit que la promotion immobilière est très complexe il faut que les financements suivent. A date le financement qui nous a été remis est pratiquement bouclé mais avant même le bouclage de ce financement, le Président de la République avait mis la main à la poche dans le cadre de ses fonds de souveraineté pour que nous puissions avancer de manière exponentielle. Vous irez aujourd’hui à Kindia, à Telimelé, à Forecariah, à Coyah et à Dubreka, vous trouverez que la partie des infrastructures qui devraient être réalisées pour l’administration est terminée à plus de 80% et à un coup exceptionnel.« , dira le Directeur général de la SONAPI.

Poursuivant, Boubacar Keita magnifie les travaux de son entreprise sur le terrain et parle de l’innovation.  » Et nous avons fait de l’innovation c’est des briques en terre stabilisée et croyez-moi aujourd’hui que la population a adhéré à cette innovation, c’est écologique, c’est esthétique et durable. La main-d’œuvre locale a pu être formée pour pouvoir exécuter ces infrastructures et c’est cela le charme de ses travaux.« , a-t-il ajouté.

Les festivités du 61e anniversaire de l’indépendance de la Guinée devraient se tenir à Kindia cette année mais à cause du non-achèvement des infrastructures administratives et sociales, elles ont finalement été reportées en 2020.

Abdoulaye Ben Kaba