Le président cellou Dalein Diallo a été empêché ce soir de sortir du pays pour se rendre à Bamako via Dakar où il devrait prendre part aux obsèques du chef de fil de l’opposition malienne, monsieur Soumaïla Cissé qui reste un ami de longue date à lui.
Comme vous le savez déjà, il n’y a aucune raison invoquée par les autorités guinéennes qui justifierait cette interdiction de sortir du territoire national.
Alpha Condé est dans une dynamique aujourd’hui, celle d’instaurer une nouvelle dictature en Guinée et de faire en sorte que toutes les libertés individuelles et collectives soient confisquées. Cella est inadmissible et inacceptable dans une démocratie qui fonctionne.
On ne peut prétendre servir un peuple par une gouvernance qui bafoue la constitution et toutes les règles élémentaires qui facilitent notre vivre ensemble.
Ces agissements ne devrait étonner personne. Alpha Condé cherche à étouffer toutes les voix discordances et principalement celles de l’UFDG. Dois-je rappeler que depuis la dernière élection présidentielle, certains alliés et collaborateurs directs du président cellou Dalein Diallo sont injustement détenus à la prison centrale de Conakry. Ajoutés à ceux-ci, nous denommbrons plus de 402 militants et sympathisants de l’UFDG et de l’ANAD qui croupissent dans les différentes prisons du pays avec des conditions de détention inacceptables et inhumaines. Nous appelons le peuple de Guinée à rester mobilisés face à tous ces imposteurs qui ont pris le pouvoir sans jamais l’exercer pour le bonheur de nos concitoyens.

Souleymane Souza Konaté,

Membre du Bureau Exécutif et vice Coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG.