La mission conjointe CEDEAO – Union Africaine est arrivée dimanche 25 octobre 2020 à Conakry, dans le but de désamorcer la crise post-électorale qui secoue actuellement la Guinée avec de nombreux cas de morts dans la capitale et dans certaines villes en province. La délégation doit rencontrer le gouvernement et la classe politique notamment le président de l’UFDG qui s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle.

Intervenant ce lundi dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur Radio Espace, Cellou Dalein Diallo a exprimé sa volonté de rencontrer la mission. Toutefois, il pose une condition.

« Ils (les missionnaires NDLR) m’ont contacté déjà pour me rencontrer. Ils voulaient venir à 10 heures chez moi, je leur ai dit que je ne pouvais pas les voir parce que je ne peux recevoir personne et je ne peux pas sortir. Ils ont dit qu’ils vont s’arranger. Alors, je leur ai dit que je suis disposé à les recevoir, mais à mon bureau, bien que je ne leur fasse pas confiance. Ils ont toujours joué le rôle d’Alpha Condé, mais s’ils demandent à me rencontrer, je suis prêt mais à mon bureau comme d’habitude », a-t-il déclaré.

A la question de savoir s’il sera ouvert à l’appel au dialogue lancé par le président Alpha Condé, Cellou Dalein répond : « Tuer les jeunes, faire assassiner les enfants, séquestrer son adversaire et vandaliser son bureau et son siège, quelqu’un qui veut le dialogue ne peut pas se comporter comme il le fait. »

Konaté