C’est dans une courte vidéo d’une minute 26 secondes que le chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’UFDG s’est adressée ce mercredi 11 septembre 2019, à ses compatriotes. Cellou Dalein s’est notamment prononcé sur l’adresse à la nation du chef de l’État, la semaine dernière, invitant son Premier ministre à initier des consultations avec les forces vives du pays.

Selon lui, c’est une manière pour le président Condé de donner une légitimité à son projet de changement constitutionnel.

« Mes Chers Compatriotes, mercredi dernier, Alpha Condé a annoncé sa volonté d’organiser ce qu’il appelle de consultations nationales sur l’opportunité de changer notre constitution. Nul n’est dupe. Le seul but de l’exercice est de donner une légitimité à sa décision déjà prise, de changer notre constitution pour s’octroyer une présidence à vie. Nul n’ignore que cette volonté d’Alpha Condé est illégale, elle est inopportune et inutile dans la mesure où elle violerait son serment, mais également les règles et les principes de la démocratie et de l’État de droit », a-t-il déclaré.

Poursuivant, Cellou Dalein Diallo a fait l’autopsie de la gestion du locataire de Sékhoutouréya qu’il peint au noir.

« Après deux (2) mandats à la tête de l’État, le bilan d’Alpha Condé est dérisoire. L’accès aux services de base comme l’eau, l’électricité et les soins de santé primaires demeurent un privilège dans de nombreuses régions de notre pays. La dégradation des infrastructures, la pauvreté, les injustices, le chômage des jeunes, la corruption, le bradage des ressources, la restriction de nos libertés constituent le lot quotidien des Guinéens », a dénoncé le président de l’UFDG.

C’est pourquoi, il demande au peuple de Guinée, de se lever pour défendre les valeurs démocratiques.

« Peuple de Guinée, levons-nous pour exiger des élections libres et transparentes, pour défendre notre constitution et empêcher l’assassinat programmé de notre jeune démocratie », a-t-il demandé-

Konaté