Le président de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD) vient de réagir sur le cas Fassou Goumou, un opérateur économique et ancien militant du RPG arc-en-ciel qui a finalement claqué la porte pour rejoindre le FNDC. Il a été arrêté vendredi à N’zérékoré avant d’être transféré à Conakry suite à la mort d’un de ses employés dont le corps a été découvert à son domicile, pendu au bout d’une corde.

Pour Bah Oury président de l’UDD, il s’agit d’un kidnapping qui constitue selon lui, des méthodes d’un autre âge.

« La disparition de M.Fassou Gomou éminente personnalité politique de Nzérékoré dans la nuit de vendredi jette le trouble dans l’opinion et nous renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire récente. Les autorités guinéennes doivent faire la lumière sur cette affaire ! L’intégrité physique et la libération de M. F.Gomou sont urgentes au regard des risques que cet enlèvement pourrait susciter dans la région de la Guinée-Forestiére », a-t-il indiqué sur sa page Facebook.

Et d’ajouter : « Le kidnapping dont il est l’objet ne peut être que le fait de personnes investies de l’autorité publique. Ces méthodes d’un autre âge, nous rappellent que les libertés fondamentales sont en danger dans notre pays. Il faut se hâter pour libérer sain et sauf M. Fassou qui a été déjà victime d’arrestation ourdie par les partisans d’une nouvelle constitution ».

Il faut rappeler que l’antenne régionale du FNDC n’exclut pas d’organiser des manifestations dans la région, si Fassou Goumou n’est pas libéré.

Konaté