Pendant que le débat de réajustement du prix du carburant à la pompe reste houleux dans le pays à quelques jours du mois de ramadan. Diakaria Koulibaly, ministre des hydrocarbures a tenté de lever l’équivoque ce mardi 23 mars dans l’émission Mirador chez nos confrères de Fim fm.

« Si le baril descend on va voir après s’il faut l’augmenter ou pas après le ramadan, mais Si le baril reste à son niveau actuel après le mois de ramadan, il y aura augmentation du prix du carburant. Chaque litre vendu gazoil ou essence, l’Etat renonce 450 Gnf, si vous partez dans les pays voisins ils ont tous réajustés à 11 milles, mais la Guinée est à 09 milles Gnf jusqu’à présent. Tandis que nous achetons le carburant dans les mêmes conditions. », dit-il

Au dire du chef de département des hydrocarbures, à la sortie du mois de ramadan les citoyens doivent s’attendre à l’augmentation du prix du carburant à la pompe et selon nos informations ce prix pourrait atteindre jusqu’à 11 à 12 milles GNF.

La rédaction