Le siège du parti NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) a été la cible d’une attaque ce samedi 29 février à Hamdallaye Pharmacie par des manifestants. Le gardien du bâtiment tabassé, des vitres caillassées et quelques chaises cassées.

Joint au téléphone par la rédaction de Kibaro224.com, le responsable de communication dudit parti explique la scène.

 » nous avons été agressés ce matin par des loubards de l’UFDG et du FNDC. Parce que notre parti à sa tête Mamadou Mouctar Diallo soutient de manière indéfectible la nouvelle constitution. Ils voulaient saccager totalement notre siège mais c’est grâce à l’intervention des forces de l’ordre et quelques jeunes que nous avons réussi à leur repousser. », a regretté Ibrahima Kalil Kourouma.

À la question de savoir, ce que les NFD comptent faire après ces attaques, Ibrahima Kalil Kourouma se veut clair.  » Nous avons déjà appelé notre avocat, il s’est saisi du dossier, nous allons porter plainte pour que les auteurs de ces barbaries soient situés. », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler, que ces violences interviennent après le report des élections législatives et référendaires par le Président de la République, qui étaient initialement prévues pour ce 1er mars 2020.


Abdoulaye Ben Kaba