Dans le but de participer à l’assainissement de la ville de N’zérékoré, le Réseau Jeunes au Cœur du Développement (REJECOD) a officiellement lancé ses activités ce vendredi 12 juillet 2019, a constaté sur place Kibaro224.com à travers sa rédaction locale.

Pour le baptême de feu de leur structure, les responsables du REJECOD ont procédé au nettoyage de plusieurs lieux publics notamment le gouvernorat, la maison des jeunes, le grand marché et la préfecture.

« Cette ONG est le regroupement de plusieurs associations et sa création est partie de notre initiative de prendre notre responsabilité en se présentant candidat indépendant à la dernière élection communale. Nous nous sommes dits que notre ambition n’était pas purement électoraliste et c’est pourquoi nous avons essayé d’organiser les jeunes qui sont restés, en fonction de leurs profils, pour former ce réseau », a indiqué Aimé Raphaël Haba, conseillé juridique du REJECOD.

A la question de savoir pourquoi avoir choisi l’assainissement comme priorité de l’ONG, notre interlocuteur répond : « Notre philosophie s’inscrit dans le cadre du travail et nous nous sommes dits qu’en commençant par assainir N’zérékoré sous le slogan  »un coup de balai est un acte citoyen », est une façon d’inviter les jeunes à apprendre à travailler pour la promotion de leur autonomisation. »

A la préfecture, c’est le secrétaire général chargé des collectivités qui a accueilli ces jeunes et femmes engagés pour rendre N’zérékoré propre. Dans son intervention, Amara Kaba a salué l’initiative tout en réaffirmant la volonté des autorités à accompagner ces genres d’activités.

Après donc cette activité d’assainissement, le réseau jeunes au cœur du développement organisera ce samedi 13 juillet 2019, une conférence-débat autour de la problématique de l’immigration clandestine. Il est aussi prévu dans les jours à venir, un forum sur la problématique de la vie associative dans la région.

Yoma Neyo Teinguiano