La Société Nationale d’Aménagement et la Promotion Immobilière de Guinée (SONAPI) créée depuis 2008 vise à promouvoir les logements sociaux en République de Guinée. Deux jours après la descente musclée des gendarmes à la Direction même de cette société faisant état de l’arrestation du DGA, l’information circule et les rumeurs gagnent le terrain c’est pourquoi notre rédaction est partie ce jeudi 26 décembre à la rencontre de son Directeur général. Dans dans un entretien qu’il a bien voulu nous accorder, Boubacar Keita explique la scène et tente de lever l’équivoque.

 » J’étais dans mon bureau devant tout le personnel on a vu une jupe de gendarmes débarquée venir après lui (son adjoint) de répondre à leur convocation. Le chef du PA ici m’a rendu compte. Plusieurs fois déjà il était convoqué c’est dans ce sens eux-mêmes sont venus le chercher pour aller l’interroger sur des habitations des uns et des autres qui ont été mal orientés.« , a-t-il expliqué

À la question de savoir les vraies raisons de cette arrestation, Boubacar Keita se dit ne pas connaître.

 » Je ne connais pas trop les détails, je ne connais pas les derniers déroulements. Je suis convaincu qu’il viendra me donner des détails. » Avant d’ajouter en répondant à la question d’un confrère  » en tant que citoyen les juridictions peuvent convoquer qui ils veulent, quand ils veulent et comment ils veulent, on ne peut rien contre ça. », dira le Directeur général de la SONAPI.

Abdoulaye Ben Kaba