La coalition des partis pour la rupture vient d’apprendre avec amertume l’arrestation du coordinateur du front national pour la défense de la constitution et de plusieurs membres de ce front, par des policiers cagoulés, ce 12 octobre 2019. Cet acte honteux orchestré par les ennemis de la République sous la bénédiction de leur parrain le Prof. Alpha Condé vient élucider une fois de plus la ferme détermination du président de la République de guinee entouré d’une meute de barbares à trahir le pacte national exprimé dans notre chère constitution.

Nous CPR, condamnons avec la dernière énergie ces actes d’intimidation. Ils visent à bâillonner ou même à empêcher l’expression de la souveraineté du peuple de Guinée. La CPR rappelle à ces fauteurs de troubles installés officiellement dans nos institutions que toute chose a une fin et que le 14 octobre sera le début de la fin de la fausseté et de l’irresponsabilité.

La CPR invite chaque Guineenne et chaque Guineen à clarifier sa position face au combat engagé par le FNDC. Serez-vous complices d’un acte de trahison vis-à-vis de votre nation ou marquerez-vous votre emprunt de sorte à rejoindre les héros de notre nation ? Le sort est déjà scellé, car le peuple de Guinée regroupé sein du FNDC ne permettra pas ce putch constitutionnel.

La CPR interpelle les forces de défense et de securite à accomplir strictement leur mission républicaine , qui consiste à defendre la patrie et sa population. Le peuple de Guinée sera victorieux face à cette meute de predateurs barbares, parrainée par un président qui défit la volonté de son peuple.

Nous CPR, réaffirmons notre positionnement par rapport à la cause nationale et restons engagés pour défendre la volonté de democratisation et de construction d’un etat de droit exprimée par le peuple de Guinée.

Le lundi 14 octobre 2019, défendons tous notre démocratie.

Conakry le 12 octobre 2019,

La CPR