L’ONG Espoir de Guinée ( EDG ) a procédé mardi 30 juillet 2019, au lancement officiel de ses activites. C’était à travers une conférence de presse, à la maison commune des journalistes.

Créée le 15 janvier 2019, l’ONG Espoir de Guinée est une organisation non gouvernementale à but non lucratif. Elle a pour but non seulement de venir en aide aux personnes vulnérables mais aussi financer les groupements de jeunes et de femmes en zones urbaines et rurales . Pour l’atteinte des objectif, des activités sont planifiées à savoir, la formation et l’accompagnement des associations et groupements de femmes et de jeunes, l’octroi de micros crédits, la création des activités génératrices de revenus. Ces activites économiques pourraient être le commerce, la restauration, la saponification , l’agriculture, l’artisanat…

Les premières activites consisteront à l’identification des bénéficiaires et l’appui à cinq (5) groupements de femmes dont trois (3) à N’zérékoré et deux (2) à conakry. Le montant prévu pour ces premières activités s’élève à 100 millions de Franc guinéen, a indiqué Zézé Touaro, président de cette microfinance.

Pour se rassurer du respect de l’engagement entre l’ONG et les bénéficiaires, des contrats de partenariat seront signés pour l’utilisation à bon escient de ces sommes. Un milliard, c’est le montant prévisionnel et les fonds générés seront investie dans des projets de développement communautaire tels que l’assainissement, la construction de point d’eau, la construction et réhabilitation d’école et des structures sanitaires.

A en croire les initiateurs, le montant de prêts variera entre 5 à 10 millions par groupement et le taux d’intérêt de 1 à 2%, le tout pour une durée maximum d’un an et renouvelable une seule fois.

Il faut rappeler que cette ONG à l’image de la MUFFA et de l’ANAFIC, contribue aussi au développement socioéconomique des collectivités à la base

Bintou Soumah