Après une matinée agitée sur la route le prince suite à l’appel à manifester du FNDC (front national pour la défense de la constitution), ce mercredi 19 février, un calme précaire y règne désormais.

De Hamdallaye en passant par Bambeto jusqu’à Coza, pas de manifestations, mais nous constatons la présence des forces de l’ordre tout au long de ce trajet. Seuls quelques véhicules circulent et les citoyens vaquent à leurs occupations.

Un policier posté au niveau du concasseur marché sous couvert de l’anonymat, s’est confié à nous en ces termes : « Ils ont commencé à barricader la route ici depuis 07 heures et quand nous sommes venus, c’était juste pour débarrasser la route de ces barricades. C’est ainsi qu’ils ont commencé à nous jeter des pierres et blesser trois (03) de mes amis policiers, au moment où je vous parle, ils sont sous les soins dans les hôpitaux ».

Si le calme est revenu sur ce tronçon, par contre on nous fait savoir que la situation reste toujours tendue à Wanindara.

Abdoulaye Kaba