Dans le cadre de l’exécution des programmes de développement rurale au compte de l’exercice 2019, le gouvernement guinéen à travers l’agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC) entend réaliser plusieurs infrastructures dans les différentes communes rurales et urbaines du pays. C’est dans ce cadre que Papa Koly Kourouma, ministre d’État à l’hydraulique et à l’assainissement séjourne actuellement en région forestière.

« Vous savez, le président de la République vient de lancer une très belle initiative qui consiste à construire plusieurs infrastructures rentrant dans le cadre du développement local. Les collectivités locales étaient confrontées à des problèmes de financement de leurs plans annuels d’investissement (P.A.I) et il était coutume de faire recours au programme d’appui aux communautés villageoises (PACV). Mais aujourd’hui, le Président de la République a créé un fonds qui est le fonds de développement local (FDL) et a mis en place une agence pour le financement des plans annuels d’investissement des différentes collectivités », a indiqué le ministre Koly, interrogé par la rédaction de kibaro224.

Poursuivant, il dira que toutes les 304 communes du pays ont bénéficié d’un financement de l’État pour la mise en œuvre de leurs plans annuels d’investissement.

« Nous sommes donc en forêt pour procéder à la pose de la première pierre de ces différentes réalisations qui sont à faire. Pour Macenta par exemple, on a projeté plus de 37 actions financées à plus de 20 milliards de francs guinéens. A Beyla, nous avons procédé à la pose de la première pierre de cinq (5) forages et la construction d’un marché moderne, à Moussadou il s’agissait de la rénovation du bureau du maire. Cela est une première. Le Président de la République soucieux de faire de cette activité un tremplin de développement local, a décidé d’affecter 15% des revenus miniers au fonds de développement local. Ce qui se fait aujourd’hui en région forestière, se passe dans toutes les autres localités du pays », ajoute le ministre en charge de l’hydraulique et de l’assainissement qui rassure que le suivi sera fait de façon rigoureuse.

Il faut rappeler qu’après Macenta et Beyla, Papa Koly Kourouma et sa suite étaient lundi 17 juin 2019, dans la préfecture de Yomou.

Patrice