En marge de la rencontre hebdomadaire du RPG arc-en-ciel, ce samedi 26 octobre 2019, le député Amadou Damaro Camara n’a pas fait de cadeaux à Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne.

Dans son intervention, le président de la majorité présidentielle après avoir accusé les opposants de vouloir renverser le régime du président Alpha Condé à travers les dernières manifestations, à rappeler que ce dernier jouit d’une légitimité du peuple de Guinée.

« Comme je vous l’ai dit la dernière fois, le Prof. Alpha Condé jouit d’une légitimité. En 2015, il a bénéficié d’à peu près 60 % des suffrages exprimés pendant les présidentielles. Souvent, j’entends que Cellou Dalein est l’égale d’Alpha, ce n’est pas parce qu’on a joué avec le champion qu’on est champion. Tu joues avec le champion et quand il te bat, tu n’es pas champion, tu es battu une fois par le champion, tu n’es pas champion, tu es battu deux fois par le champion, tu n’es pas champion », dira-t-il.

Et d’ajouter : « Cellou Dalein n’est pas le champion de la Guinée. Il est le champion du désordre, le champion des tueries, le champion des casses. »

Par ailleurs, il dira que l’intention de l’opposition à travers les dernières manifestations, était claire.

« Les appels de l’opposition étaient clairs. Non seulement, ils (les opposants Ndlr) demandaient à tout le pays de manifester, ils demandaient à tout le monde de créer la fumée dans sa concession et que si quelqu’un pouvait rejoindre son bureau ce jour, qu’ils auraient échoué. Ils ont donné trois (3) jours et le jeudi, ils devaient faire leur baptême. Mais quand il y a avortement, on ne fait pas de baptême. C’était tellement inquiétant qu’Air France qui n’a pas l’habitude d’interrompre ses vols même pendant Ebola, ce jeudi, Air France a annulé son vol sur Conakry. Et le vendredi qui a suivi, Air France a changé son itinéraire habituel. Il y a eu même dans l’avion, des hôtesses de l’air qui ont eu la maladresse de répondre aux passagers qui se demandaient ce qui se passe, qu’il y a risque de coup d’État en Guinée. C’était l’objectif de Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo. Ils ont échoué », a-t-il révélé.

Konaté