Le président Alpha Condé quittera Conakry dans la soirée de ce samedi 08 février 2020, pour se rendre en Ethiopie. Le numéro un guinéen prendra ainsi part au 33e sommet de l’Union Africaine prévu les 09 et 10 février, a appris Kibaro224.com.

Un déplacement qui intervient à la fin de la trêve du FNDC et l’appel à de nouvelles manifestations de résistance, les 12 et 13 février sur toute l’étendue du territoire national. Le front contre le changement constitutionnel n’entend pas du tout céder malgré la répression.

Pendant ce temps, la CEDEAO et l’Union Africaine restent muettes sur la situation sociopolitique en Guinée. D’ailleurs, le sommet qui s’ouvre ce dimanche, sera largement dominé par la crise libyenne. Les chefs d’Etat africains veulent faire entendre la voix du continent sur ce dossier explosif.

En effet, depuis l’insurrection contre le colonel El Kadhafi, il y a 9 ans, l’Afrique n’est que spectatrice dans la crise libyenne, les Occidentaux ayant tout fait pour l’en écarter. L’organisation panafricaine compte donc bien rappeler, lors de son sommet à Addis-Abeba, en Ethiopie, qu’elle n’admettra plus qu’on l’écarte d’un dossier aussi important.

La rédaction