Les musulmans de Guinée fêtent dimanche 24 mai 2020, la fin du jeûne pratiqué durant le mois de ramadan. Une célébration qui intervient cette année dans un contexte particulier dû à la pandémie de Coronavirus. Les mosquées sont fermées et les regroupements interdits par les autorités qui demandent aux musulmans de prier chez eux.

L’Aïd-el fitr marque la rupture du jeûne observé durant le mois sacré de ramadan, qui a commencé cette année le 24 avril. La journée de fête est donc marquée par une prière à la mosquée, mais aussi des échanges de vœux, de pâtisseries, de thé et de petits cadeaux. Traditionnellement, les croyants revêtent de nouveaux vêtements et s’acquittent d’une aumône, la zakat al-fitr, destinée aux pauvres. Son montant est fixé à 12 500 GNF par personne selon des religieux.

La célébration de la fête est déterminée la fin du mois de ramadan par l’observation de la nouvelle lune (à l’œil nu, par un télescope ou des calculs astronomiques) et le début du mois de chawwal.

Mais cette date n’est pas la même pour tous les pays. Le Mali, la Côte d’Ivoire, le Sénégal ont fêté ce samedi alors que l’Arabie Saoudite, la France, d’Algérie, la Turquie, la Guinée ont annoncé que le croissant lunaire n’a pas été visible vendredi et fêteront ainsi l’Aïd El Fitr ce dimanche 24 mai 2020.

La date est décalée d’une dizaine de jours chaque année, car elle est fixée sur le calendrier de l’hégire, qui ne comporte que 354 ou 355 jours par an.

Cette année, la fête de ramadan intervient dans un contexte particulier avec la crise économique due à la pandémie de Coronavirus qui frappe le monde entier.

En Guinée, pour la première fois, les musulmans n’auront pas l’occasion de se retrouver dans les différentes mosquées ou lieux publics pour célébrer la grande prière. Le secrétariat général aux affaires religieuses a donné des consignes spéciales adaptées à la crise sanitaire du Covid-19 . Il exhorte ainsi les musulmans à s’abstenir d’organiser des événements pour l’Aïd el-Fitr dans les mosquées les invitant à prier chez eux et à suivre la télévision nationale pour le sermon du grand imam de la mosquée Façal.

Bonne fête par anticipation à tous les fidèles musulmans de Guinée !

Konaté