lundi, novembre 29, 2021
Accueil Blog

Décret : Fatou Baldé Yansané nommée Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle

Le Président de la Transition Mamadi Doumbouya a nommé ce samedi 27 novembre 2021, Madame Fatoumata Baldé Yansané Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle

C’était à la faveur d’un décret lu à la Télévision Nationale.

KABA

Décret : Mohamed Lamine Sy Savané nommé Secrétaire Général du ministère des Mines et de la Géologie

Le Président de la Transition Mamadi Doumbouya a nommé ce samedi 27 novembre 2021, Mohamed Lamine Sy Savané Secrétaire Général du ministère des Mines et de la Géologie, précédemment Directeur Général du Centre de Promotion et du Développement Minier (CPDM).

C’était à la faveur d’un décret lu à la Télévision Nationale.

KABA

Adèle Camara de la RTG nommée Cheffe de cabinet du ministère de l’information et de la communication.(Décret)

Dans un décret lu ce samedi soir 27 novembre 2021 à la télévision nationale, le Président de la Transition Mamadi Doumbouya a nommé Madame Koné Adèle Camara Cheffe de Cabinet du ministère de l’information et de la Communication.

Jusqu’à date, elle était Journaliste-Présentatrice à la RTG

Abdoulaye KABA

Culture : Le BGDA doit être dissous et recomposé.(Par Sank Diallo)

Depuis la nuit des temps, les artistes sont victime de plusieurs maux. Mais le mal qui laisse des plaies et de cicatrices sur les artistes est la confiscation de leurs droits d’auteur. Rare sont ces artistes guinéens qui ont profité ou qui profitent du fruit de leurs créations. Avec ce vent de changement soufflé par le CNRD, il est emportant que le secteur culturel aussi profite pour faire des réformes approfondies. L’une des réformes qui pourrait remédier aux douleurs dont souffre les artistes est la restructuration du BGDA (bureau guinéen du droit d’auteur). Là-bas, un toilettage général doit être fait.

Il est important d’abord de définir la mission du BGDA.

À l’instar de toutes les autres sociétés de gestion collective, est d’assurer la collecte et la répartition des droits d’auteur en Guinée. Mais force est de constater, que le Bureau Guinéen du Droit D’auteurs fonctionne comme une petite boutique (Peut-être le terme bureau y est pour quelque chose.). Ceux qui l’ont dirigé jusqu’à maintenant ne lui ont pas donné la stature qu’elle mérite et n’ont rempli leur mission que pour quelques créateurs privilégiés qui pouvaient de leur voix nuire à leur magouille et à leur gestion opaque.

Dans la gestion de l’actuel bureau du BGDA, le constat est très amer, car on peut relever de nombreuses failles à l’infini comme :

 L’absence de programme d’exécution servant à une répartition (les répartitions étant faites à la tête du client)

 L’inexistence de fiche de déclaration d’œuvre conforme

 L’absence d’un rapport de gestion (Personne ne sait à date combien est collecté, reparti ou gardé au titre des frais de gestion.)

 L’indisponibilité des tarifs ou de la grille tarifaire selon les catégories d’utilisation et d’utilisateur.
Je m’arrête là au risque d’être long.

L’opinion a vu des vidéos hier de certains artistes vantant les mérites du BGDA affirmant qu’ils toucheraient des centaines de millions par an. Et que chaque mois, ils seraient rémunérés. Une simple recherche sur Google vous montrera qu’il est difficile voire quasi impossible de repartir des collectes par mois et de manière sérieuse. Que la norme standard dans même les plus grandes sociétés de gestion collectives au monde est trimestrielles (04 répartitions annuelles selon les catégories de droits). Ceci parce qu’une répartition sérieuse obéit à un processus de vérification œuvre par œuvre, auteur par auteur, compositeur par compositeur, pour donner à chacun ce qu’il mérite sans brimer le reste des artistes.

Analysons les faits sans passion avec beaucoup d’objectivité monsieur les bénéficiaires.
Savez-vous donc lequel de vos titres vous à le plus généré de droit d’auteur ? Parce qu’en temps normal, vos centaines de millions doivent vous être remis avec vos feuillets de répartition mentionnant en détails le type de droit perçu et pour quelle œuvre. Sortez-moi les justificatifs de ces différents points énumérés. Je parie que ça n’existe même pas.

Alors face à cette situation, il est temps qu’on accepte de confier cette structure si importante pour la vie et survie des artistes à un spécialiste qui pourra redistribuer équitablement le droit des auteurs. Il faut que les artistes vivent de leurs œuvres, cela les évitera de vivre et mourir dans la misère alors que d’autres profitent de leurs productions pour se faire une santé économique.

C’est le moment et le lieu d’interpeller les nouvelles autorités pour sceller le sort de l’actuel bureau du BGDA qui gère avec amateurisme dans un tâtonnement couronné par une grande opacité. Que les artistes, les créateurs à tous les niveaux se lèvent pour une opération de changement dans cette structure. Cela permettra aux autres artistes rescapés de cette mauvaise gestion et de la nouvelle génération de vivre de leurs créations.

Sank Diallo

SOGUIPAH : les travailleurs dénoncent la gestion de Michel Beimy et décident d’aller en grève le 07 décembre 2021

La Société Guinéenne de Palmiers à Huiles et d’Hévéa (SOGUIPAH) basée à Diécké, dans la préfecture de Yomou n’arrive pas à sortir du gouffre en dépit de la nomination de Michel Beimy comme Directeur Général. Les travailleurs se plaignent notamment des conditions de vie et de travail misérables et des arriérés de salaire impayés.

Dans un courrier en date du 25 novembre 2021 adressé au Directeur Général de la société, les travailleurs décident donc d’aller en grève à partir du mardi 07 décembre 2021. Et, parmi les 29 points de revendications, figurent entre autres la mise en place d’un calendrier annuel de paie, la révision à la hausse de la grille salariale et la réactualisation du texte réglementaire datant de 1984; la dotation en équipements de protection de travail au garage, dans les usines et dans les plantations industrielles; la mise en place des moyens de transport adéquats pour les ouvriers agricoles.

Les travailleurs dénoncent donc la mauvaise gestion et le silence du Directeur Général, Michel Beimy face à leurs préoccupations. Pour eux, les ressources générés par tous les travailleurs ne profitent qu’à une minorité et des personnes extérieures. Ils déplorent aussi la paupérisation de la grande majorité des travailleurs et la détérioration des relations de travail.

Ci-dessous, la copie du préavis de grève des travailleurs :

Note : le ministre Hawing interdit l’usage des téléphones et autres objets connectés dans les classes

Dans une note publiée ce vendredi 26 novembre 2021, dont la rédaction de Kibaro224.com détient une copie, le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume Hawing a interdit l’usage des téléphones et autres objets connectés dans les établissements scolaires.

La même note précise que des inspections systématiques et inopinées seront menées dans les écoles publiques et privées.

Ci-dessous la copie de ladite note

Abdoulaye KABA

621784982

Le coup de balai réussi par l’Apôtre Doumbouya (Siba Guilavogui)

Il est sans nul doute le Messie dont la venue a surpris plus d’un contrairement à Jésus Christ qui a été annoncé par Jean Baptiste.
Le Colonel Mamadi Doumbouya, « l’Ours blanc » puisqu’il est populaire et connu de tous, ne cesse de surprendre agréablement les Guinéens qui, à cause d’une dégringolade institutionnelle avaient arrêté de rêver.

Car, le rêve de voir une Guinée unie, tournée vers le développement à travers l’adhésion massive de tous les fils avait volé en éclat. Les plus sceptiques ont tourné le pouce et se sont lancés dans l’oisiveté pendant qu’un groupuscule charcutait les deniers publics en s’offrant une vie ostentatoire qui frise la décence. Désormais, le dandysme est banni et ses adeptes à l’œil du cyclone.

Depuis le 05 septembre, un vent nouveau souffle sur la Guinée. Tout est nouveau, on fait du nouveau pour du nouveau et sur du nouveau.
A l’image de Moise qui a vaincu le Pharaon pour conduire le peuple hébraïque à la terre promise, le Colonel Mamadi Doumbouya marche sur un sentier dépourvu de toutes embuches. Il a agi avec tact et pose des actes qui ravivent des cœurs meurtris. L’homme qui bénéficie d’une légitimité à couper le souffle, a déjà ressuscité ceux qui avaient tout perdu sous l’ancien régime qui bat déjà de l’aile à cause des guerres de positionnement.

Si l’administration Condé avait cassé la dent pour épurer le fichier de la fonction publique longtemps rabiboché, les disciples du Colonel Doumbouya n’ont pas mis assez de temps pour démanteler, extirper les grabataires et autres qui viennent de Mathusalem. De la Douane en passant par la Police, l’Armée jusqu’aux ministères, l’opération coup de balai n’a laissé personne. Le vent du changement a déferlé sur tous et tout est pur. Quelle prouesse ! A cœur vaillant rien d’impossible. La nouvelle équipe qui chapote l’administration guinéenne a réussi sans pactole à mettre à la touche ceux qui se regardaient le nombril et se croyaient inamovibles. Un pas de géant vient d’être franchi par le Colonel Doumbouya, qui, à l’aide d’un tamis, ne laisse aucune chance à ceux qui manquent d’altruisme administrative.
« Tout pour moi, rien pour les autres », cet algorithme qui a constitué la sève nourricière des prédateurs est désormais en désuétude. Qu’ils le sachent !!!

Siba Guilavogui, journaliste et activiste des droits humains.

Mairie de Labé : citoyens et journalistes co-élaborent la stratégie de communication

Engagé à faire de la cité de karamoko Alfa Mo Labé une bonne élève en matière de gouvernance participative et de transparence dans la gestion des affaires publiques, l’exécutif communal ne cesse de multiplier les initiatives d’ouverture à ses mandants. C’est dans ce cadre – à travers un appui technique des AfricTivistes dans le cadre du projet Local Open GovLab (LOG) – qu’une session participative sur la réorientation de la stratégie de communication et l’amélioration du site Internet de la commune s’est tenue ce mercredi 24 novembre 2021 dans la salle de réunion de la Mairie. Elle a réuni acteurs de la société civile, conseillers communaux, journalistes et de simples citoyens.

À l’entame, le volontaire d’AfricTivistes pour la gouvernance locale ouverte en Afrique (VAGOA) déployé à Labé, Sally Bilaly SOW a fait savoir que le projet LOG vise à « créer des collectivités modèles en matière de gouvernance locale ouverte dans quatre (4) pays en Afrique de l’Ouest. C’est suite donc à la réponse de l’appel à candidatures que la Mairie de Labé a été retenue avec six autres municipalités. Et d’ajouter que ce projet d’une durée de six mois a pour leitmotiv la co-construction, la participation citoyenne qui permettra la transparence dans la gestion des affaires publiques, la reddition des comptes et l’accessibilité de l’information publique à travers l’ouverture des données.» Il a par la suite indiqué que cette « première activité va nous permettre de revoir le site internet de la mairie et de doter la municipalité d’une stratégie de communication qui prendra en compte les réalités des bénéficiaires finaux. »

Pour Abdourhamane BALDÉ, assistant technique du maire et gestionnaire du site web, « La création de ce site Internet est parti du constat que la Mairie devait s’ouvrir davantage à ses mandants. L’équipe communale avait estimé qu’il fallait être en phase avec la révolution digitale. Aujourd’hui, le site est là et nous savons pertinemment qu’il y a des fonctionnalités qui nous manquent et beaucoup d’autres aspects sont à améliorer. C’est pourquoi nous vous avons invité afin d’intégrer le maximum de vos recommandations. À travers aussi vos propositions s’ouvrir à d’autres canaux de communication » a-t-il plaidé.

Se félicitant d’abord de la démarche communale qui cherche à rapprocher davantage les citoyens dans les propositions de solutions face aux différents problèmes et aussi remercié AfricTivistes pour l’originalité du projet, les participants se sont successivement exprimés. « Pour ne pas culpabiliser tous les conseillers communaux de manque de résultats, chaque commission doit faire de façon trimestrielle un bilan détaillé et qui sera publié sur le site internet », entame El hadj Mamadou DIAN, président du Conseil Local des Jeunes (CLJ/Labé) et de poursuivre « que les différentes commissions doivent aussi faire des bilans en séance publiques qui seront retransmis en Live sur les réseaux sociaux afin de permettre aux citoyens de leur poser des questions » a-t-il proposé.

Quant à Alpha Laafou SOW, journaliste citoyen, il souhaite une diversification des canaux de communication : « Sur WhatsApp le nombre d’abonnés est limité à 256. Certains citoyens ne savent pas lire ou ont la paresse pour la lecture. Un canal sur telegram pourrait réunir plusieurs citoyens et toutes les communications de la mairie pourront être envoyées aussi en message vocal. » argue-t-il.

Il revient désormais au volontaire d’AfricTivistes et à l’assistant du maire de présenter à l’exécutif communal les conclusions de la session participative avec les différents livrables qui sont entre autres : un cahier de charges pour le site internet, un rapport synthèse et la stratégie de communication citoyenne.

Sally Bilaly SOW, VAGOA affecté à la Mairie de Labé (GUINÉE)

Boffa : des jeunes manifestants dans les rues ce mercredi

Des jeunes de Boffa étaient dans les rues ce mercredi 24 novembre 2021 pour protester contre la société CHALCO qui évolue dans la zone depuis des années.

Ces jeunes en colère ont barricadé les principales artères de la ville, en scandant des slogans hostiles à la société CHALCO mais aussi au Préfet de Boffa.

« Ils accusent ladite société de refuser d’embaucher les fils de leur ville sauf des gens qui viennent ailleurs, cela malgré leur interpellation à plusieurs reprises. Ils accusent également le préfet de Boffa d’être en complicité avec la société, c’est pourquoi ils demandent aussi le départ du préfet dans un bref délai. », a-fait savoir le porte-parole des manifestants

Nous y reviendrons

KABA

621784982

MEPU-A : le Ministre HAWING entame sa série de prise de contact avec les syndicats de l’Education.

La rencontre de ce mercredi matin a réuni autour du Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, des membres du bureau exécutif du SLECG ( Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée).
Avec Aboubacar SOUMAH et ses camarades syndicalistes, les échanges ont essentiellement porté sur le rôle et l’accompagnement du syndicat en cette période transitoire.
Les syndicalistes ont exprimé toute leur détermination à accompagner le département dans son élan de réforme notamment de lutte contre la corruption, le laxisme et l’amateurisme dans le système éducatif.
Le Ministre Guillaume s’est dit marqué par le sens des différents propos.
Il a salué l’engagement des syndicalistes à accompagner le Ministère et à travers lui, tout le gouvernement, pour poser les véritables jalons d’un système éducatif qualifié.
Dans les prochains jours le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation compte recevoir d’autres groupes de syndicalistes de l’éducation en vue d’unifier les efforts pour que brille l’école guinéenne.

MEPU-A

Construction de logements : le Ministre Ousmane Gaoual Diallo visite deux sites à Conakry

Il s’agit des sites de la Cité Douanes et la Cité Police à Coleah. L’objectif de cette visite de terrain, a déclaré le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, est non seulement de constater de visu l’évolution des chantiers et surtout encourager les acteurs et promoteurs de l’immobilier. Ceci, dans le souci de corriger la crise de logements en Guinée dont le déficit est estimé à 50 000 chaque année. C’est la société marocaine ADDOHA qui évolue sur ces deux sites.

La cité Douanes c’est près de 1 000 logements tandis que la cité police avoisine 2 000 logements. Quant à la typologie, il y a des F2, F3 et les F4

Le ministère

Police nationale : interdiction de participer aux cérémonies de mariage, baptême en uniforme de corps

Il a été remarqué par la Direction Générale de la Police Nationale que des fonctionnaires des forces de défense et de sécurité célèbrent ou participent aux cérémonies de Mariage, Baptême, ou autres en uniforme de corps.

La Direction Générale de la Police Nationale informe l’ensemble des fonctionnaires des forces de défense et de sécurité qu’il est formellement interdit de participer ou de célébrer les cérémonies civiles en uniformes sur toute l’étendue du territoire national. A compter de ce jour, Jeudi 18 Novembre 2021.

Toutes défaillances à ces présentes instructions exposent la responsabilité de l’intéressé.

Conakry, le 18 Novembre 2021
Le Directeur Général
Abdoul Malick KONE
Commissaire Principal de Police

Vous voulez étudier en France ? « INITIATIVE CAMPUS 100 » ouvre ses portes pour vous

Vous êtes étudiant.e de nationalité guinéenne âgé.e de moins de 25 ans et résidant en guinée
Vous avez obtenu le baccalauréat et vous êtes inscrit au sein d’une institution d’enseignement supérieur
Vous avez la capacité de justifier d’un état civil et d’un parcours académique et/ou professionnel
Vous avez un projet de voyage d’étude via la procédure campus France et voulez un accompagné personnalisé
Vous souhaitez participer à un programme d’accompagnement comprenant une dimension sociale
Si la réponse est OUI, cet appel vous concerne !

Initiative campus 100, c’est quoi ?

Initiative CAMPUS 100 est un programme citoyen d’aide d’accompagnement et de coaching en direction de la couche juvénile guinéenne Il s’agit d’un projet entièrement gratuit visant à apporter une aide à 100 jeunes sélectionnés sur des critères objectifs prédéfinis, dans le cadre des démarches afin de poursuivre des études supérieures en France.
Initiative CAMPUS 100 se lance dans le but de simplifier les démarches lors de la procédure « campus France » auprès des jeunes. En leur proposant cette initiative, notre collectif souligne sa volonté d’offrir un service d’accompagnement individualisé et gratuit à travers des actions diverses et taillées sur mesure à 100 jeunes lors de chaque campagne. Cet accompagnement devant permettre de décrocher le maximum de visas étudiants permettra aux lauréats d’intégrer les Universités Françaises.

Initiative CAMPUS 100 propose :

  • Un accompagnement pédagogique : orientation, choix des universités, définition et formalisation du projet d’études et du projet professionnel, mise en forme et valorisation du CV, rédaction des motivations etc.
  • Un Accompagnement technique : inscription en ligne, mobilisation des documents administratifs et consulaires, prise de rdv en ligne, mise à disposition d’outils informatiques etc.
  • Un Accompagnement pour la préparation de l’entretien : préparation intensive et mentale à l’entretien, coaching, questions pratiques et courantes et pièges à éviter, simulation d’entretien etc.
  • Un Accompagnement pour la phase d’obtention du visa : mobilisation des ressources financières (système de parrainage le cas échéant), attestation d’hébergement, hébergement temporaire etc.
    Initiative Campus 100 permettra également
    Une assistance lors de l’Inscription à l’université, pour le logement, pour l’ouverture d’un compte en banque, pour la sécurité sociale et les assurances, pour les cartes de transport, pour les jobs étudiants et un système de mentorat pour la 1ere année en France etc.
    Critère d’éligibilité
    Vous savoir si vous êtes éligible à ce programme, rendez-vous sur nos réseaux sociaux pour plus d’infos.
    Ensuite l’étape suivante pour nous rejoindre c’est ici (lien pour la candidature)

Pour cette première cession, la date limite est le 20 novembre 2021.

Contacts

WhatsApp
+33745383195
Toutes les informations disponibles sur la page Facebook : initiative campus 100.
Lien pour candidature: https://lnkd.in/em5xEvaW

Colonel Fabou Camara, l’ex patron de la DPJ mis aux arrêts à Conakry

L’ancien Directeur de la police judiciaire (DPJ), Commissaire Fabou Camara a été arrêté ce lundi soir 15 novembre 2021 et conduit à la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) de Cameroun, a appris Kibaro224.com.

Selon notre source, il est accusé d’avoir envoyé des matériels de son bureau à domicile.

Nous y reviendrons.

Abdoulaye KABA

Nouvelle constitution : « Ça ne se sera plus une constitution copiée-collée des autres pays », précise colonel Doumbouya

Le président de la transition en Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya a accordé un entretien à RFI et France 24 diffusé ce lundi 15 novembre 2021. Dans cette interview, plusieurs sujets liés au coup d’Etat du 05 septembre 2021 et à la vie sociopolitique du pays ont été abordés.

Sur la durée de la transition qui reste encore floue, le colonel Doumbouya indique qu’il revient au Conseil National de Transition (CNT) de trancher.

« Il y aura toutes les composantes de la nation qui seront représentées au CNT. Le CNT pour nous est l’organe législatif qui pourra décider du chronogramme, c’est-à-dire faire le point, le diagnostic, à savoir les problèmes qu’on a, et comment trouver des remèdes à ces problèmes-là… parce que les problèmes sont connus, c’est la personnalisation de la chose publique. Nous êtres humains nous allons tous disparaître, mais c’est le système qui restera, c’est le pays qui va rester. D’où le CNT a pour mission de réécrire le texte, c’est-à-dire la Constitution », a-t-il fait savoir.

Et par rapport à cette nouvelle constitution, il précise qu’elle sera adaptée aux réalités du pays.

« Ça ne se sera plus une Constitution copiée-collée des autres pays. Nous allons mettre à plat tous nos problèmes et réécrire une Constitution adaptée aux problèmes de la Guinée pour trouver toutes les solutions nécessaires pour l’émergence de notre pays », a insisté le président de la transition.

Konaté

Colonel Doumbouya : « Je suis rentré au pays sur décision personnelle et pas pour servir un homme »

Dans l’interview accordée à Radio France Internationale (RFI) et France 24 diffusée ce lundi 15 novembre 2021, le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition en Guinée est revenu sur ses relations avec le président déchu Alpha Condé.

A la la question du journaliste de savoir s’il est rentré en Guinée sur invitation d’Alpha Condé, l’actuel homme fort de Conakry a répondu en ces termes : « Cela fait plus de dix ans que j’ai décidé de laisser femme et enfants, par amour pour mon pays. J’ai laissé l’Occident pour venir servir mon pays. »

« Ce n’est pas lui (Alpha Condé NDLR) qui vous a fait revenir au pays ? » insiste le journaliste.

« Non. J’ai décidé tout seul de venir en Guinée. Et pour être clair avec vous, le professeur Alpha Condé qui a été président de la République de Guinée, on s’est vus deux fois. La première fois qu’on s’est vus, c’était le 2 octobre 2018 pendant les fêtes d’indépendance de la République de Guinée. Et après cela, on s’était vus dans une cérémonie lors d’un décès. Je pense que la loyauté était entre le pays et un homme… le choix est vite fait. Je pense que je n’étais pas venu pour servir un homme, mais j’étais venu pour servir la République de Guinée, et en tant que soldat, ma mission était de servir la République », répond le colonel Doumbouya.

Sur les motifs du coup d’Etat du 05 septembre, l’ancien légionnaire français explique par la détérioration de la situation sociopolitique du pays.

« Quand on voyait la situation socio-politique de notre pays, il y avait tellement de violences politiques, que ça soit aussi la gabegie dans notre pays… Cela nous a poussé devant l’histoire et devant le peuple de Guinée à prendre nos responsabilités de soldats, celles de défendre l’intérêt de notre pays », a-t-il fait savoir.

Quant au sort réservé à Alpha Condé, le colonel Doumbouya precise que c’est à la justice de faire son travail.

Konaté

« Manquements dans les médias » : la HAC siffle la fin de la récréation

La Haute Autorité de la Communication (HAC) a publié un communiqué ce vendredi 12 novembre 2021. Dans ce document, l’institution chargée de réguler les médias en Guinée, met en garde certains médias qui ne respectent pas selon elle, la déontologie du métier notamment dans les émissions de débats ou interactives.

La HAC précise que « désormais, toute violation constatée des dispositions de la loi en matière de communication sera sanctionnée conformément aux textes en vigueur ».

Ci-dessous ledit communiqué

Abdoulaye KABA

621784982

%d blogueurs aiment cette page :