Peu après le début de la marche, le président de l’UFR abandonne ses collègues au niveau de l’aéroport et prend une autre destination, a constaté un de nos reporters sur place.

Pour l’heure, on ignore les raisons de cet état de fait. Rattrapé au niveau de Yimbayah camp-carrefour, Sidya Touré n’ira pas jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Il quitte le cortège de la marche pour des motifs que nous ignorons pour le moment.

Nous y reviendrons !

Boubacar Barry.