Depuis quelques jours, les membres du gouvernement sont en immersion à l’intérieur du pays notamment à Nzérékoré où s’est tenue ce jeudi, 26 mai 2022 le conseil ordinaire des ministres. Après la capitale de la région forestière, l’équipe de Mohamed Béavogui se dirigera à Kankan avant d’aller à Labé et Kindia. Mais cette sortie des membres du gouvernement est vivement critiquée. Si certains estiment que c’est une manière de « vider les caisses de l’Etat », d’autres disent même que c’est une campagne « d’achat de consciences » des populations à la base. Des arguments que le ministre des Affaires étrangères a balayé au cours d’un meeting à la place des martyrs de N’zérékoré.

Selon Dr Morissanda Kouyaté, le gouvernement n’est nullement en campagne. Pour lui, il s’agit de s’enquérir des réalités des populations.

« Le président nous charge de vous dire que le gouvernement n’est pas en campagne électorale. Nous sommes en campagne de travail. On peut avoir toutes les volontés du monde, mais quand on n’explique pas à ceux pour lesquels nous voulons travailler, leur dire pourquoi nous travaillons, il y a conflit de compréhension. Le président a donc chargé le Premier ministre d’expliquer clairement la présence de l’effectivité du gouvernement à N’zérékoré », a-t-il expliqué.

Le patron de la diplomatie guinéenne rappelle également qu’aucun membre du gouvernement ni des institutions de la transition ne sera candidat à une quelconque élection. Donc, insiste-t’il, « nous ne sommes pas en campagne ».

A l’en croire, ce voyage a permis de partager le quotidien et les préoccupations des populations afin d’apporter des réponses.

« Le président nous a dit d’aller dans les villages, voir ce dont les gens ont besoin, traiter ce que nous pouvons et remonter ce que nous ne pouvons pas. Et, Dieu seul sait combien de choses nous avons déjà traité ici », a-t-il conclu.